" ailes De maman " - coaching de vie  
                                                                                ' parce qu'avant d'être une mère vous êtes d'abord une femme '

Cliquez ici pour modifier le sous-titre

Blog

Mes trois bonnes nouvelles

Publié le 15 juin 2018 à 13:25

Je les ai lues, relues, re-relues... et j’ai eu envie de vous les partager. Attention : ces petites phrases n’ont l’air de rien, mais elles peuvent changer votre vie (rien que ça !). La première ? “Une maman qui a une vie à elle donne à son enfant l’envie de grandir”. En effet, lorsque Maman existe en dehors de ses enfants, elle affirme qu’elle n’est pas seulement une mère, mais aussi – et d’abord – une femme. Cela donne à son chérubin l’envie de devenir comme elle ! La deuxième : “Une maman qui lit un livre pour se détendre fait du bien à sa progéniture”. Une expérience scientifique a montré – et c’est contre-intuitif - que faire la lecture chaque jour à ses enfants n’a pas d’incidence déterminante sur la performance académique des écoliers. Par contre, voir ses parents lire a un réel impact sur un enfant. Et si c’était le moment d’aller terminer ce bouquin commencé il y a trois mois ? Puisqu’on vous dit que c’est pour le bien de vos bambins ! La troisième ? “Une maman de mauvaise humeur n’est pas une maman maltraitante”. Cela va sans dire, mais cela va mieux en le disant... Car un enfant qui est aimé le sait profondément affirme avec force la psychanalyste Claude Halmos. Il ne confond jamais violence et maltraitance avec les agacements, énervements et emportements du quotidien. Rassurant non ? (source : “les parents hélicoptères” de Nathalie Prézeau et “les limites de l’éducation positive” de Leslie Rezzoug)

Catégories : Aucun

Publier un commentaire

Oups !

Oops, you forgot something.

Oups !

Les mots que vous avez saisis ne correspondent pas au texte affiché. Veuillez réessayer.

0 commentaires