" ailes De maman " - coaching de vie  
                                                                                ' parce qu'avant d'être une mère vous êtes d'abord une femme '

Cliquez ici pour modifier le sous-titre

Blog

Le droit de débrancher

Publié le 29 mars 2018 à 0:55

La nounou à portée de clic, l’ado à portée de sms, le chéri à portée de mail, la famille à portée de whats’App, la copine à portée de facebook, une aubaine, non ? Oui, mais le “cling” (ou "ding" !) à longueur de journée, l’enfant dont l’Engin ne répond pas et qui inquiète sa mère (“ben pourquoi tu stresses, Maman, tu sais bien que j’ai jamais de batterie”...), l’ado narcissique qui ne supporte pas d’attendre plus de 4 secondes une réponse, le Sms qui arrive alors que Maman a les mains pleines de shampoing... un progrès ? Mais alors on fait quoi ? Deux femmes m’ont soufflé la seule, l’unique stratégie gagnante : oser débrancher l’Engin. Ainsi, quand l’agitation est à son paroxysme dans la maison – vous savez, le fameux 18H-20H - cette jeune mère, avec une volonté sans faille, ignore l’Objet. Résultat : le volume sonore descend d’un cran et sa disponibilité mentale et émotionnelle s’élargit subitement. Ou encore, lorsqu’une discussion familiale Whats’App traîne en longueur, cette Mamie s’en éloigne en douceur. Histoire de souffler et de s’éloigner un peu de ses chéris... “Tu boudes ?”, lui lance alors sa fille. “Euh non, j’ai juste besoin de déconnecter !” (notez au passage que nous sommes au 21ème siècle : ce ne sont plus les enfants qui veulent couper le cordon, mais... les mères !) Car, comme le chantait France Gall de sa voix inimitable : “Le monde tient à un fil, mais moi je tiens à mon rêve ! Alors débranche, débranche, débranche tout !” Oui, revenons à nous !

Catégories : Aucun

Publier un commentaire

Oups !

Oops, you forgot something.

Oups !

Les mots que vous avez saisis ne correspondent pas au texte affiché. Veuillez réessayer.

0 commentaires