" ailes De maman " - coaching de vie 
                                                                                ' parce qu'avant d'être une mère vous êtes d'abord une femme '

Cliquez ici pour modifier le sous-titre

Blog

Fleur ou fruit ?

Publié le 16 décembre 2017 à 0:00

“Choisir c’est se priver du reste” disait André Gide. Je n’aime pas cette phrase. Je préfère penser la vie dans une perspective réjouissante et dynamique. Et si choisir c’est se priver, eh bien ça m’ennuie ! Mais heureusement l’autre jour ma fille, de retour d’une conférence faite par un religieux jésuite, m’a lancé : “Tu savais, Maman, que choisir, c’est préférer ?” “Euh... non... enfin oui...” En fait, je viens de faire une découverte nucléaire. “Choisir, c’est préférer”, c’est bien ça ? Oui. Sûr ? Oui, oui. Alors j’aime et je like. Et dans mon enthousiasme, je me vois déjà disant “Adieu” aux renoncements de tous bords et à l’austère “choisir, c’est renoncer”. Sauf qu’en fait, une préférence cache toujours un (des) renoncement(s). Ainsi, préfèrer son enfant à tout, c’est exaltant et réjouissant mais au final, chacune sait bien les plumes qu’elle y laisse ! Quand je demande aux femmes que j’accompagne de faire la “Liste de mes Frustrations et Renoncements depuis que je suis Maman”, la liste est souvent longue... Mais alors comment concilier cette préférence – si réjouissante – avec ce renoncement nécessaire, et chagrin ? Peut-être avec cette si belle citation du poète et philosophe Gustave Thibon : “Il faut choisir : rester fleur et se faner, ou mourir et devenir fruit ” (in “L’échelle de Jacob”) . Plutôt appétissant finalement, non ?

Catégories : Aucun

Publier un commentaire

Oups !

Oops, you forgot something.

Oups !

Les mots que vous avez saisis ne correspondent pas au texte affiché. Veuillez réessayer.

0 commentaires