ailes De maman - coaching de vie 
                                                                                                                                                           " parce qu'avant d'être une mère vous êtes d'abord une femme" 

Cliquez ici pour modifier le sous-titre

Blog

Un sacre privilege

Publié le 20 novembre 2017 à 11:35

“Quoiqu’on fasse, on sera toujours en retard de neuf mois dans le processus !” me confie ce papa, mi-jaloux mi-admiratif, en évoquant la grossesse de sa femme. Car la future mère a bien ce privilège : être la première à vivre un contact charnel unique, exclusif avec son bébé... qui bien souvent dure toute la vie ! Mais vous avez bien dit “Privilège” ? Se transformer en baleine, haleter en accouchant, faire tourner trois machines de suite, (ré-ré-ré;)essuyer les lunettes collantes, entendre “Maman” 100 fois par jour, passer l’éponge pour la 23ème fois sur la table, ranger le pot de confiture gluant, changer les couches... privilège, vraiment ? Eh oui ! D’abord, parce que tant de femmes aimeraient être à notre place. Je pense à l’une d’elles, en fauteuil roulant qui, les larmes aux yeux, raconte : “le jour où l’on m’a annoncé que je ne serais jamais mère, whaouh !” Ou Laura, qui vient de perdre son enfant à huit mois de grossesse, murmure : “il était ma famille, mon ami, mon soleil...”. Et ensuite parce que toute cette “geste maternelle” (selon une belle expression entendue ce matin à la radio) – nettoyer, élever, nourrir, habiller un autre que soi – est belle, et même “sacrée” comme osait le dire Marguerite Yourcenar (in “Entretiens sur la condition féminine”;). Quant à la sainte de Calcutta, elle était encore plus radicale : “Nous considérons que servir les autres est un privilège et nous essayons à chaque instant de le faire de tout notre coeur”.

Catégories : Aucun

Publier un commentaire

Oups !

Oops, you forgot something.

Oups !

Les mots que vous avez saisis ne correspondent pas au texte affiché. Veuillez réessayer.

0 commentaires