" ailes De maman " - coaching de vie 
                                                                                ' parce qu'avant d'être une mère vous êtes d'abord une femme '

Cliquez ici pour modifier le sous-titre

Blog

Je suis maman et je m'ennuie

Publié le 7 novembre 2017 à 0:50

Eva est une jeune cadre, mère d’un petit garçon. Elle avoue : « Le congé parental n’a pas été facile. Je tournais en rond à la maison ! J’ai vraiment été soulagée de reprendre le boulot. » Quant à Marianne, elle me confie : “Je ne comprends pas, j’ai tout pour aller bien, j’ai choisi de m’occuper de mes deux petits enfants mais en fait je m’ennuie, comment ça se fait ?” Et Sophie, elle, raconte : “Le gap entre ma vie d’Avant et d’Après-Bébé est énorme, et compliqué à vivre : passer d’une nana super-occupée à une maman couches-biberon-purée-puzzle” est un peu difficile.” Et si ces trois mamans – qui, osons-le dire, s’embêtent dans leur vie de Maman - souffraient de “bore-out” ? Le bore-out, c’est face cachée du burn-out. C’est alors l’absence de tâches signifiantes – et non le stress - qui pose problème. Et dans un monde où il faut être “surbooké” pour exister, cette forme de dépression - ou « syndrome d’épuisement professionnel par l’ennui » - est difficile à avouer. Théorisé en 2007 et toujours à l’étude par deux consultants suisses (P. Werder et Ph. Rothlin), ce trouble psychologique serait engendré par le manque de travail, l’ennui, l’absence de satisfaction et de défi, le désintérêt. Identifié dans le cadre professionnel, il pourrait bien toucher certaines mères de famille. Car une fois les enfants partis à l’école, les lessives lancées, le “PMQ” (petit ménage quotidien) fait, le repas préparé ou le “bout’chou” couché, c’est alors pour certaines mères (parmi celles qui restent à la maison bien sûr) le vide sidéral qui s’installe. Improbable, à peine croyable et surtout peu avouable. Et face à cette situation paradoxale (chance d’avoir des enfants versus ennui quotidien), Maman s’oblige à faire bonne figure... Pourtant, identifier et nommer un mal diminue son emprise et permet de trouver le bon remède. Reconnaître que l’on souffre de bore-out, c’est déjà commencer à aller mieux - comme pour le burn-out d’ailleurs.

Catégories : Aucun

Publier un commentaire

Oups !

Oops, you forgot something.

Oups !

Les mots que vous avez saisis ne correspondent pas au texte affiché. Veuillez réessayer.

3 commentaires

Répondre Matsund
à 11:32 le 14 avril 2019 
Clomid And Cialis Ginseng generic viagra Propecia Cheapest Dedicated Prezzo Cialis 20 Mg In Farmacia Kamagra Effects
Répondre EllUnsado
à 18:47 le 20 avril 2019 
Prescriptiondrugscanadanoprescription cialis canada Cialis Online Usa Comparativa Cialis Y Viagra
Répondre EllUnsado
à 23:05 le 4 mai 2019 
Acheter Finasteride 5 Mg Levitra Zapfchen cialis generic Kamagra 100mg Tours Site About Propecia Viagra Rote Liste